Fidélité de la lumière

La lumière met beaucoup de temps pour venir à Toi.

Elle doit percer le silence des bois noirs, se faufiler entre les feuillages, déjouer le souffle des vents du Nord qui l’éparpillent jusqu’aux lisières, reprendre l’avancée, glisser sa robe de soie entre les branches acérées, enjamber les ornières, parfois s’élancer au-delà des loups et des taillis.

La lumière a pourtant cette patience que n’a pas la nuit.

Toute amoindrie, elle porte haut une lueur, un falot.

Elle tient sa promesse d’étoile qui ne cesse de s’éteindre puis de réapparaître.

Elle a l’art de survivre à elle-même en tremblant comme un poème à son murmure.

Et lorsque par loyauté envers le monde, elle illumine les flaques et éclaire ton pas sur le chemin,

il semble qu’elle précède depuis toujours

ta prière.

Géraldine Andrée

Tous droits réservés 

 

2 commentaires sur « Fidélité de la lumière »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s