La musique du temps

Chez toi, il y a, bien sûr, le coeur de l’horloge qui bat au coeur du silence.

Mais le temps se mesure à ta manière.

Il se calcule au nombre de fois où l’aiguille d’argent se lève et s’abaisse.

Et lorsque tu ne couds pas, il se compte au tapotement vif de ton index sur ton genou, comme naguère, lorsque tu me donnais des cours de piano.

Il m’arrivait régulièrement de manquer le fameux Ré qui sonnait si souvent dans un morceau de Bach.

Alors, je t’entendais frapper impatiemment le clavier de bois du bout de ton ongle et répéter :

 » Ré ! Ré ! Tu l’as raté ! Combien de fois t’ai-je dit de faire attention à cette note ? »

J’ai grandi.

Depuis longtemps, j’ai abandonné le piano.

Et toi, c’est la mémoire qui t’a abandonnée.

Les élèves ont déserté le grand salon où trône encore ton Pleyel, muet.

Peut-être te donnes-tu des leçons toute seule.

En tapotant ainsi sur ton genou, tu rejoues avec la haute exigence de jadis ce morceau de Bach bafoué.

Tu le réussis pour moi. Et pour tous ceux qui ont échoué alors que tu les avertissais par ce claquement pédagogique de ton index de l’imminence de la note traîtresse.

Tu es attentive à l’instant décisif où revient le Ré dans le silence de ta tête, comme la perle différente d’un chapelet qui coïncide avec le mot Dieu de la prière.

Tu es le métronome d’une mélodie inaudible mais qui monopolise toute ton attention et dont il faut indéfiniment parfaire le rythme.

La musique du temps, désormais, se joue à ta manière.

Géraldine Andrée

2 commentaires sur « La musique du temps »

  1. Nouveau texte sur la démence, sujet qui paraît vous toucher beaucoup. Que reste-t-il dans notre esprit lorsque nous en sommes-là ? La perte des repères m’apparaît comme très angoissante, alors on se raccroche au peu qui reste.

    1. Oui, cela me touche, puisque ma tante maternelle en est victime et qu’elle ne peut être placée… Cette maladie peut faucher n’importe qui, même les plus jeunes. Elle s’appelle la maladie d’Alzheimer, maladie pour laquelle je réalise actuellement un livre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s