La famille terrestre et la famille spirituelle

Nous avons deux familles : la famille terrestre et la famille spirituelle.

C’est ce que mon psy m’a dit.

Or, notre erreur est de confondre les deux, de croire que nous venons de notre famille terrestre alors que notre origine est bien plus vaste, bien plus haute et que notre pays natal se situe parmi les astres.

Cette confusion engendre beaucoup de souffrance car si notre famille terrestre ne nous accepte pas tels que nous sommes, nous croyons ne pas avoir notre place dans l’Univers.

Mon psy m’a dit :

La famille terrestre est éphémère ; elle dure le temps d’une vie.
La famille spirituelle est éternelle : elle nous accompagne de vie en vie.

La famille terrestre exige de son enfant qu’il soit parfait.
La famille spirituelle n’attend rien de l’enfant, sinon qu’il soit.

La famille terrestre voit l’enfant comme un reflet d’elle dans un miroir.
La famille spirituelle voit l’enfant comme il est. Elle le remercie d’exister.

La famille terrestre désire que l’enfant réalise les rêves non atteints (de son père, de sa mère, de ses aïeux).
La famille spirituelle sait que l’enfant est un rêve réalisé dans tous les temps et tous les espaces – passés, présents, futurs.

La famille terrestre transmet à l’enfant des choses dont il n’est pas responsable et qui le font pourtant sentir coupable.
La famille spirituelle voit la pureté de l’enfant comme une fleur parue un matin à fleur de monde.

La famille terrestre donne ses propres chaînes à l’enfant.
La famille spirituelle lui fait pousser des ailes destinées aux souffles des océans.

La famille terrestre alourdit les pas de l’enfant sur son chemin de vie.
La famille spirituelle le guide toujours un instant plus tard, une étincelle plus loin.

La famille terrestre a dans les armoires des secrets bien gardés de génération en génération.
La famille spirituelle montre à l’enfant le point d’or caché sous chaque pétale.

La famille terrestre demande à l’enfant d’accomplir un travail d’évolution.
La famille spirituelle récompense cette évolution qui a toujours atteint le plus haut degré que l’enfant a été capable de gravir.

La famille terrestre s’absente ; déserte ; abandonne l’enfant parfois. Ou elle meurt parce que le temps passe.
La famille spirituelle est fidèle. Qu’importe qu’elle soit invisible ! Elle conseille l’enfant intérieur de chaque adulte par des mots qu’elle dépose dans son âme pendant un songe, une promenade, une lecture. Elle le veille à son chevet, les soirs de silence et de peine.

Notre famille spirituelle habite au-delà de la terre.

Elle nous accueille joyeusement entre deux vies.

Il arrive néanmoins qu’elle existe sur la terre.

C’est alors un miracle qu’il faut fêter avec plus de générosité que son propre anniversaire.

On peut la rencontrer dans la parole d’un ami, les yeux d’un animal, le sourire d’un étranger que l’on reconnaît soudain.

Malgré le fait que nous soyons des passants dans ce monde, la famille spirituelle nous rend la souvenance de notre éternité et de notre maison première dans l’Univers.

Nous ne sommes jamais orphelins. Ni seuls.

A l’arbre millénaire dont les branches s’accrochent à la moire scintillante de la nuit,

nous sommes chacun

Feuille attachée.

C’est ce que mon psy m’a dit,
Aujourd’hui.

Géraldine Andrée

Mon psy m’a dit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s