Alors tu retrouves

Alors tu retrouves

en rentrant chez toi

chaque instant visible

à l’oeil de l’âme

 

le chat qui gratte la terre

pour découdre

ce fil de lumière

que sa patte déroule

 

la feuille rousse

qui danse

avec son cavalier

le souffle du vent

 

la fleur d’acacia

au regard éclos

vers le ciel

malgré les frimas

 

l’ultime senteur

lovée

dans le murmure

de l’herbe qui se couche

 

la surprise

d‘un rayon de soleil

que la route glisse

dans ton col

 

Malgré l’heure tardive

tu retrouves l’évidence

vive

d’un bel instant

 

qui t’attend

toi qui crois vivre

mais qui seulement

traverses le temps

 

Géraldine Andrée

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s