Le chemin éclairé

Tu sais,
le chemin
s’éclaire
tout seul.

Au départ,
bien sûr,
une frêle
lueur

bat
entre les feuilles
et dans l’alternance
des ombres

se cherche
du regard ;
mais au fur
et à mesure

que tu avances,
les arbres
s’écartent.
Alors,

la lueur
devient
un rayon
alerte

qui traverse
toutes
les distances
et volette

telle
une aile
à fleur
de sol

pour déposer
une étincelle
sur le bout
de tes chaussures

et sur ton pas
futur.
Tu vois,
il est toujours

à ton aventure
une destination
méconnue,
certes,

mais sûre.

 

Géraldine Andrée

Tous droits réservés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s