J’écris sur la conscience

J’écris sur la conscience que j’écris.

J’écris sur la conscience que j’ai

du reflet de l’encre sur la page,

des mots qui tremblent en leur lueur naissante,

des lettres dont la boucle est une fenêtre ouverte,

de l’intimité de ma main avec la feuille qui se soulève à mon passage comme si elle n’attendait que mon souffle pour s’animer,

du grain du cahier aussi important que le grain du chemin pour la progression du voyage.

J’écris ici sur la conscience de la trace que je laisse

et qu’un inconnu, demain, suivra peut-être

avec conscience.

 

Géraldine Andrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s