Un mot suffit

Un mot suffit

et voici

le plancher de bois qui craque,

la cuisine qui fleure la compote fraîche,

la senteur du savon de lavande

dans le lavabo de faïence,

la respiration du lierre près du volet,

le coeur de la lueur

battant contre le verre de la lampe,

la broderie du dimanche

dans son halo blanc,

et si, mot après mot,

on avance

vers la profonde

conversation

des fauteuils

qui se regardent

dans l’ombre,

voici

le mot

qui luit

comme le cadran

de l’horloge

toute ronde

du salon

et qui désigne

la seconde

du retour

en enfance,

Beaujour…

Géraldine Andrée

2 commentaires sur « Un mot suffit »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s