La flamme

En hommage à mon père

Quand
la flamme
monte,
il me semble
que tu es là,
que ses reflets
passent
sur ton regard
invisible
qui, pourtant,
me voit.
Alors,
je place
mon assiette,
mes couverts
en face
de la flamme
dans sa robe
de verre
et je mange
en silence
à côté
de toi.

Géraldine Andrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s