L’amie

Toute petite
j’avais une amie
au rire clair
derrière laquelle

je courais 
sans jamais 
l’attraper

La rivière

Mais je n’éprouvais 
aucune tristesse
car telle
était ma joie

Jouer 
à perdre
dans le soleil

Géraldine Andrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s