La nuit est venue

La nuit est venue
sans que je m’en s’aperçoive
Il y a quelques instants encore
je distinguais les fleurs

Puis une encre noire
a recouvert leurs couleurs
et le chemin du jardin s’est perdu
Le voisin a fermé portes et volets

Toutes les lampes sont maintenues
secrètes
bien loin des regards qui les cherchent
Au silence désormais il faut que je boive

après m’y être penchée
et reconnue
puisque la nuit est venue
sans que je m’en aperçoive

Géraldine Andrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s