De ce voyage

De ce voyage
on sait le départ
de la personne
sans qu’une porte
ou une fenêtre
ne soit ouverte
et l’adieu
quand une larme
fait trembler
une dernière fois
son regard
sur nos yeux

Mais après
que l’être
a franchi
la ligne
de crête
et qu’on a peut-être
pu le suivre
en rêve
de l’autre côté
du bleu

on ne sait rien
de ce grand pays
qui s’appelle Tout
dans lequel il arrive
libre
de ses bagages
et même de nous

Rien du tout

Géraldine Andrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s