Le journal de gratitudes

Ecrire m’a souvent aidée à vivre.

Et si je vous écris ce billet, aujourd’hui, en ces temps difficiles, c’est pour vous faire part d’une pratique qui me redonne du souffle pendant les épreuves : c’est la tenue du journal de gratitudes.

Dans un petit cahier, intitulé Carnet du Bien ou Carnet d’Optimisme, vous notez ce que vous avez apprécié ce jour, ce que la vie vous a donné en abondance et de manière unique, comme :

l’ombre de l’arbre qui danse sur l’herbe,

la première primevère,

les manèges rouges de la place.

Je n’ai pas vécu cela aujourd’hui puisque, comme vous, j’étais chez moi.

Alors je note

la lumière qui a touché mon visage lorsque j’ai ouvert le volet,

l’odeur du café près de mon livre,

et, surtout, le chat, installé sur le rebord de la fenêtre du voisin, qui regardait aux confins de moi-même

quelque chose d’important que je détiens et que, pourtant, je ne connais encore pas.

Et vous ?

Géraldine Andrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s