Je t’ai cherchée

Je t’ai cherchée
dans les grandes places
où se perd le regard
sur les rails gris
qui mènent
vers des pays
trop lointains
dans les ombres
des cafés
au petit matin
sur le chemin
qui tremble
au fur et à mesure
que le pas
s’avance
vers le brouillard
au coeur
de jardins
qui ne se situent
nulle part
et même
dans cette armoire
où je n’ai reconnu
en guise
de présence
que les lettres
ternes
de ton prénom
inscrit
sur un cahier brun

Et qu’importe
que mon songe
m’ait dit
« A force
de trop chercher
tu t’égares »
je t’ai cherchée
encore et toujours
jusqu’à l’aube
suivante
jusqu’à ce que je découvre
soudain
ce soir
un poème
qui évoque
une adolescente
qui te ressemble
jouant devant son miroir
avec la longue natte
de la lumière
là juste de l’autre
côté
de la porte
entrouverte
et je sais
que tu te trouves
désormais
en moi-même

Géraldine Andrée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s